top of page

Ne pas lâcher en périodes de bouleversements

Dernière mise à jour : 8 nov. 2023

Message des évêques vieux-catholiques et anglicans en Europe adressé à leurs Églises pour la fête de Saint-Willibrord (7 novembre). Chaque année, les évêques des deux Communions ecclésiales se réunissent pour une Conférence commune. Cette année, c'est Harald Rein, évêque de Suisse, qui a été mandaté pour rédiger ce message.

En juin 2023, l’assemblée plénière de la Conférence des Églises européennes (KEK) s’est déroulée à Tallinn en Estonie. Elle s’est tenue sous la devise « Forger l’avenir - avec la bénédiction de Dieu / Under God’s blessing - Shaping the future ». Plus de 300 chrétiennes/chrétiens s’y sont réunis.


Trois familles d’Églises y sont représentées : les Églises protestantes, Les Églises orthodoxes et les Églises anglicanes & vieilles-catholiques. La présidence se compose donc comme suit : l’archevêque orthodoxe grec Nikitas de Thyatire et de Grande-Bretagne, le haut consistoire Frank Kopania (EKD, Église évangélique en Allemagne) et Madame l’évêque Dagmar Winter (Church of England, Église d’Angleterre).


Ce qui pèse plus lourd, ce sont les décisions et les thèmes sur les contenus de l’assemblée plénière. En premier lieu figurent les déclarations sur la guerre en Ukraine, le changement climatique / la crise écologique et la migration / l’expulsion. L’invasion de l’Ukraine par la Russie a été condamnée. La préservation de la Création est un défi que nous toutes et tous devons relever et nous sommes tenus de servir de modèles. Nous sommes aussi tenus de nous préserver d'un langage déshumanisant et catégorisant des personnes qui fuient tant de situations inhumaines.


Toutes et tous, nous avons demandé de nous engager pour que nos déclarations ne restent pas tout simplement exprimées pour se nous donner bonne conscience. Face à des problèmes de plus en plus graves, on a souvent l’impression, à première vue, que nous pouvons faire très peu concrètement. Pourtant chaque engagement vaut la peine. Chaque petit pas que nous faisons personnellement, comme paroisse ou comme diocèse contribue à des actions décisives qui rendent l’Europe plus humaine et plus accueillante aux personnes.


Nous pourrions, par exemple, soutenir des familles de réfugiés d’une manière effective et financière dans nos lieux de résidence. Il est donc de mise d’appliquer dans nos habitudes de vie privée et dans l’environnement ecclésial un mode de vie éco-responsable qui donne l'exemple et préserve les ressources de la Terre. Ainsi, nous pourrons veiller à ce que la planète reste un endroit humain et favorable au plus grand nombre.


Peut être s’agit-il là de petits pas qui peuvent paraître modestes, mais ce qui compte reste la persévérance et la ténacité prise dont la parabole de la veuve qui implore un juge inique est un bon exemple (Luc 18, 1-8). En apparence il semble que cette veuve assaille ce juge aussi longtemps que celui-ci, à bout de nerfs, finisse par prononcer un jugement en sa faveur. Pourtant il ne s’agit pas seulement d'un juge ou d’une image de Dieu ou de la prière seule. Il s’agit de la puissance de la foi. Cette veuve peut changer le cours des choses tout simplement par sa conviction personnelle et par sa certitude. Même si, au début, tout cela semble être inutile. Ce qui aurait pu mener cette veuve à la frustration. Mais elle a persisté.


Nous, comme chrétiennes/chrétiens, nous pouvons aussi contribuer à changer le monde et à faire bouger les choses, si nous persistons. Ou pour l’exprimer autrement : il ne faut pas lâcher. Rien n’est vain quand on demande, quand on exige ou lorsqu'on fait quelque chose au nom de Dieu. La persévérance va de pair avec la ténacité avec lesquelles nous, comme chrétiennes/chrétiens, nous nous impliquons dans la société et dans le monde. En ce sens, nous
 confirmons que « Nous forgeons l’avenir - avec la bénédiction de Dieu » / « Under God’s Blessing – Shaping the future ».


Saint Willibrord a porté la foi chrétienne dans de grandes partie de l’Europe. Le dernier verset de la parabole dit : " Le Fils de l’Homme, quand il viendra, trouvera-t- il la foi sur la terre ?" La réponse est laissée ouverte. Personnellement je reste confiant et je nous souhaite, à toutes et tous, de bonnes expériences et de bon succès sur ce chemin. .


+ Harald Rein





191 vues1 commentaire

Posts récents

Voir tout

1 Comment

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
Guest
Nov 07, 2023
Rated 5 out of 5 stars.

Excelente reflexión.

Que el Espíritu de la Verdad nos recuerde cuál es nuestro cometido como cristianos en medio de realidades cada vez más dolorosas.

Like
bottom of page